mardi 21 août 2007

Une autoroute dans mon jardin

En 2010, Pau sera à 1h 30 de La Réole, les Pyrénées seront donc à un jet de voiture grâce à l’autoroute A65 qui reliera Bordeaux à Pau. Mais comme dans tous travaux de ce genre, le tracé a suscité bien des oppositions. Le constructeur de l’autoroute a récemment mis en service un site Internet dédié.

A’Lienor est un nom qui va vous devenir familier dans les années à venir : cette société montée par deux énormes groupes va mettre en chantier la future autoroute dite « autoroute de Gascogne », portant le numéro A65. Pour se faire connaître du grand public, Aliénor a mis en ligne un site Internet spécialement dédié : www.a65-alienor.fr. le site est tout à fait intéressant car il apporte des informations précises sur ce qui va être un énorme chantier. Tout d’abord, le tracé ; A’Lienor précise que l’emplacement exact de l’autoroute dans la fameuse bande des 300 mètres ne sera connu qu’à l’automne. Le constructeur promet ainsi une présentation précise commune par commune. D’ici là, le site Internet du ministère de l’équipement consacré à lA65 permet de télécharger des cartes au 1/25000ème indiquant précisément le fameux fuseau de 300 mètres qui partira des environs d’Auros. Le site de l’équipement est accessible à cette adresse : www.a65.aquitaine.equipement.gouv.fr.
Pour en revenir au site d’A’Liénor, il apporte énormément d’autres informations : le calendrier par exemple : La totalité de l'autoroute A65 sera mise en service dès 2010 : Au mois d'avril 2010, les sections Nord et Sud, c'est-à-dire Pau / Thèze et Langon / Captieux seront ouvertes à la circulation. La section Captieux / Thèze sera inaugurée en octobre 2010.

Voilà des informations qui vont grandement intéresser les voyageurs aquitains qui jusqu’à présent mettent 3 heures pour relier Pau à Bordeaux…

La rubrique « chiffres clés » est parlante. L’autoroute A65, ce sera 46 mois de construction, un coût d’1,2 milliard d’euros pour 150 km de longueur. Un échangeur sera construit au Sud de Langon, et il y aura une sortie Bazas, et une à Langon. Une aire de repos sera installée à Bazas.

Le constructeur restera concessionnaire durant 55 ans, ce qui lui permettra de rembourser (largement) l’investissement.
Le site ainsi présenté sera enrichi régulièrement et permettra de suivre l’évolution des travaux. C’est déjà un effort de communication de la part de la société autoroutière.


Sauvez les grenouilles de Bostens

La construction d’une autoroute n’est pas un long fleuve tranquille. Les études et les consultations publiques préalables à la mise en chantier de l’A65 ont ainsi été marquées de protestations virulentes. Sur le site du constructeur, on n’en trouve pas vraiment trace. Bien sur, un onglet du site www.a65-alienor.fr est consacré à l’environnement de l’autoroute, et présente les engagements du concessionnaire. Mais on n’y parle pas de la « cistude », tortue endémique et protégée des étangs de Bostens, au Sud de Captieux. Cette espèce très ancienne, aussi appelée tortue des marais pourrait être menacée par la construction de l’autoroute. C’est sur le site de l’association « Alternative Régionale Langon Pau » que s’expriment les opposants au tracé. Le site doit être visité (http://asso-arlp.org) pour qui veut se faire une opinion complète sur les enjeux que porte cette nouvelle voie de communication. Les arguments des opposants sont clairement exprimés à travers des documents, et notamment des dossiers de presse en téléchargement. Une vidéo sur la question des grenouilles peut être visionnée.

Enfin, on ne saurait être complet sur le thème sans aller du coté du site du gouvernement déjà évoqué plus haut : www.a65.aquitaine.equipement.gouv.fr. Il détaille notamment l’ensemble de la procédure de consultation préalable à la construction de l’autoroute. C’est sur ce site que l’on trouvera également les cartes les plus complètes sur la future autoroute.






2 commentaires:

Alexandre a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Alexandre a dit…

Les tortues et les écrevisses à pattes blanches des étangs de Bostens sont menacées par cette autoroute. Ce projet doit être arrêté.